« Courrier international » est un journal qui recueille et traduit des articles de la presse internationale. Dans l’hebdo n°1386 de la semaine du 24 au 31 mai 2017, un dossier est consacré au bilinguisme : « Emploi Objectif Langues : Pour travailler, mieux vaut être polyglotte. Tous les avantages du bilinguisme, vus par la presse étrangère ».

Plus de la moitié de la population mondiale soit 60-75% selon les estimations seraient bilingues.

Avantages sociaux, psychologiques, qualité de la vie

Le fait de parler plusieurs langues contribue au maintien de la diversité culturelle mais aussi de l’ouverture culturelle. Il semblerait en effet que lorsque nous parlons une langue étrangère, nous adoptions une autre personnalité. Loin des critiques et des peurs liées à la schizophrénie, la pratique d’une autre langue nous permet au contraire de nous ouvrir d’avantage et d’explorer d’autres aspects de notre personnalité. Cela nous permet entre autre une plus grande empathie : capacité de faire abstraction de ses sentiments et croyances pour se concentrer sur ceux d’autrui.

L’anglais comme langue internationale du travail

Entre 2012 et 2015, le nombre d’annonces d’emplois pour des collaborateurs bilingues a triplé notamment sur les postes à responsabilités (finance, ingénierie…).

Travailler en anglais, langue non natale, serait un plus particulièrement en négociation où l’on est ainsi plus concentré sur sa négociation et où l’on prend mieux le temps de réfléchir et de poser ses idées, donc plus de chance d’obtenir ce que l’on souhaite puisque l’on prend le temps de construire sa pensée. Des chercheurs auraient d’ailleurs découvert que l’on prendrait de meilleures décisions dans une langue étrangère car on penserait alors d’une façon plus pratique, moins émotionnelle, donc moins biaisé par des jugements.

Les bienfaits de l’apprentissage d’une langue étrangère sur la santé

Rétablissement plus rapide lors d’un AVC et autres lésions cérébrales, retardement de l’apparition de la démence sénile, plus de matière grise dans le cortex cingulaire car zone plus souvent utilisée, etc.

A l’instar de l’exercice physique qui maintient notre corps en bonne santé, la réalisation régulière de tâches cognitives telles que la pratique et l’apprentissage de langues étrangères maintient notre cerveau en bonne santé avec de meilleures capacités de concentration, de résolution de problèmes, souplesse mentale, compétences multitâches.

Il n’est jamais trop tard pour apprendre une langue étrangère

On dit que les capacités d’apprentissage sont plus élevées lorsque l’on est enfants mais en réalité un enfant avant 8 ans mettra 3 ans à apprendre une langue contre quelques mois pour un adulte.

Une étude en Écosse sur les personnes âgées aurait en effet montrée des impacts positifs sur le cerveau au bout d’1 semaine seulement d’apprentissage d’une langue étrangère !

Formez-vous dès maintenant à l’Académie des Langues

Face à tous ces avantages, l’investissement dans une formation en langue en vaut largement la peine, et, grâce à l’Académie des Langues, vous pouvez vous former à votre rythme, selon vos besoins et objectifs grâce à une formation personnalisée et individualisées. Avec un investissement temps à partir de 3h par semaine, formez-vous « gratuitement » grâce à votre Compte Personnel de Formation (CPF) ! Contactez-nous au 09 72 399 555, nous nous occupons de tout !

    Les données renseignées dans ce formulaire sont collectés dans le cadre de votre demande d’informations et sont modifiables ou supprimables sur simple demande par mail à l’adresse rgpd[ at ]academiedeslangues.fr. L’ensemble des données sont stockés pendant 3 ans à compter de la demande sauf avis de votre part. Ces données ne sont ni vendues, ni communiqués à des tiers.


    Source : http://www.courrierinternational.com/magazine/2017/1386-magazine

    Laisser un commentaire

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.