Steven, formateur en anglais à l’Académie des Langues nous explique les raisons pour lesquelles il faut faire des fautes lors de l’apprentissage d’une langue étrangère.

Beaucoup d’étudiants en langue étrangère craignent par-dessus-tout de faire des fautes lorsqu’ils s’expriment dans la langue qu’ils apprennent. Est-ce parce qu’à l’école, leurs professeurs enseignaient les langues comme on enseigne les maths ou la physique ? En mathématiques, par exemple, le résultat est correct ou incorrect.

2 + 2 = 4 et rien d’autre.

En langue, les choses sont différentes, et pour progresser avec constance et efficacité, il faut garder à l’esprit que lorsque l’on apprend une langue, la perfection est une fin, et non un moyen.

En effet, tout ce qui touche à l’expression langagière est subjectif et relatif ; entre la ‘faute’ et la perfection, il y a un entre-deux immense dans lequel la majorité d’entre nous, natifs ou non, nous situons, surtout à l’oral.

Que nous en soyons conscients ou non, que celles-ci soient des imprécisions et/ou des « fautes » acceptées/acceptables car partagées par la communauté linguistique, dans notre langue maternelle ou dans une langue étrangère, en parlant, nous faisons toutes et tous des erreurs, de grammaire et de syntaxe, et les mots que nous choisissons ne sont pas parfois les plus précis que nous ayons à notre disposition. Et pourtant nous parvenons à nous faire comprendre, relativement clairement et aisément.

De plus, chacun parle à sa manière et il est souvent beaucoup de façons différentes de décrire une même chose : il y a le style, les mots choisis, le niveau plus ou moins formel de la langue, les expressions, et surtout la perception subjective de la situation.

Et même à l’écrit, nul n’est sans savoir que les témoignages écrits d’un même évènement donnent lieu parfois à des différences fort surprenantes d’expression écrite et d’interprétation.

Surtout, lorsque l’on suit une formation en langue afin de la parler, la faute est positive à au moins deux égards :

  1. Elle permet au « coach » de corriger l’apprenant et donc de viser la perfection.
  2. Elle est libératrice

Ne pas avoir peur de faire une erreur permet de se focaliser sur la clarté et non sur la « correction » du discours, de se focaliser sur le fond moins que sur la forme. Car en effet, se focaliser sur la forme et la perfection du langage, lorsque l’on est en train de parler, c’est se condamner à tourner les pages d’un livre de grammaire mental, que l’on aurait dans la tête, dans lequel il y a plein de lacunes et d’erreurs. Par contre, se focaliser sur l’idée que l’on veut communiquer, c’est chercher à être clair et simple.

En d’autres termes, lorsque vous vous exprimez, cherchez à être clair. Les mots, la syntaxe et la grammaire suivront. Vous ferez peut-être, sans doute, des erreurs, mais les coaches sont là, non seulement pour les corriger, mais aussi, et peut-être surtout, pour comprendre et vous faire comprendre que chacun à sa façon de penser et de s’exprimer.

En conclusion, si l’on admet que parler, c’est créer des phrases et faire des choix, et si pour créer, il faut être libre, alors ne pas avoir peur de faire des fautes, c’est être suffisamment libre dans sa tête pour créer des phrases et se rendre compte par soi-même lorsque véritablement la phrase ne fait pas sens.

Si l’on admet que parler, c’est constamment faire des choix de vocabulaire, de syntaxe, de grammaire, de niveau de langue, alors choisissez la liberté : n’ayez plus peur de la faute et venez chez Académie des Langues !

    Les données renseignées dans ce formulaire sont collectés dans le cadre de votre demande d’informations et sont modifiables ou supprimables sur simple demande par mail à l’adresse rgpd[ at ]academiedeslangues.fr. L’ensemble des données sont stockés pendant 3 ans à compter de la demande sauf avis de votre part. Ces données ne sont ni vendues, ni communiqués à des tiers.


     

     

    Laisser un commentaire

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.